User Tools

Site Tools


biologie

Differences

This shows you the differences between two versions of the page.

Link to this comparison view

Both sides previous revision Previous revision
Next revision
Previous revision
biologie [2015/03/06 17:27]
ginko
biologie [2017/06/02 14:37]
ginko [Les zanimals]
Line 6: Line 6:
 ===== Les zanimals ===== ===== Les zanimals =====
   * [[recensement_papillons|Recensement des papillons]]   * [[recensement_papillons|Recensement des papillons]]
 +  * [[recensement_oiseaux|Recensement des oiseaux]]
 ===== Physiologie ===== ===== Physiologie =====
-===== Derme =====+===== Structures physiques protectrices ​=====
 Le derme des vertébrés est très souvent porteur de structures supplémentaires (poils, plumes, becs, ongles, cornes, etc). On peut regrouper la plupart de ces structures en 2 groupes principaux suivant leur composition : Le derme des vertébrés est très souvent porteur de structures supplémentaires (poils, plumes, becs, ongles, cornes, etc). On peut regrouper la plupart de ces structures en 2 groupes principaux suivant leur composition :
   * A base de kératine : ce sont les phanères que l'ont retrouve chez les poissons, les reptiles, les mammifères,​ etc   * A base de kératine : ce sont les phanères que l'ont retrouve chez les poissons, les reptiles, les mammifères,​ etc
Line 20: Line 20:
  
 NB : chez les végétaux, les structures rigides sont principalement réalisées grâce à la cellulose et à la lignine. Cependant on retrouve aussi des structures rigides à base de silice (frustules des Diatomées) ou encore des incrustations d'​opale (SiO2, nH2O) dans les parois cellulaires lignifiées (assez massif chez les prêles (-> 7%) et chez les Poacées (-> 10% chez le bambou)). NB : chez les végétaux, les structures rigides sont principalement réalisées grâce à la cellulose et à la lignine. Cependant on retrouve aussi des structures rigides à base de silice (frustules des Diatomées) ou encore des incrustations d'​opale (SiO2, nH2O) dans les parois cellulaires lignifiées (assez massif chez les prêles (-> 7%) et chez les Poacées (-> 10% chez le bambou)).
 +===== Thermie =====
 +IL existe en gros 2 modèles thermiques chez animaux : les ectothermes et les endothermes : ceux qui puisent la chaleur dans leur environnement et ceux qui la produisent.
 +
 +Ces deux modèles résultent d'un trade entre :
 +  * le fonctionnement métabolique dont les enzymes fonctionnent dans des intervalles de températures donnés (les animaux hétérothermes doivent généralement se munir de 4 à 10 versions de chaque enzyme pour tenter de fonctionner à différentes températures)
 +  * le coût énergétique de la production calorique
 +
 +Hypothèse sur l'​évolution de l'​endothermie : c'est le passage par des animaux de grande taille qui a permit de développer l'​endothermie. En effet, les grands animaux profitent d'une réduction de leur rapport volume/​surface ce qui entraine une déperdition de chaleur. Ce mécanisme est nommé gigantothermie. Chez ces animaux, la température est donc maintenue relativement stable par le métabolisme habituel de la bête. Ce sont ces conditions qui auraient posé les bases de l'​endothermie (caractérisée principalement par l'​homéothermie). Si les moineaux sont homéothermes,​ c'est sans doute parce qu'ils ont eu des ancêtres gigantesques.
 +
biologie.txt · Last modified: 2017/06/02 14:37 by ginko